Accueil / Albums / ARTICLES AVIATION / JOIN-UP [57]



© TEXTE ET PHOTOS LUC DUJARDIN - AVIATION & PHOTOGRAPHIE 2012



Curieusement, dans cette histoire, il y beaucoup de 1 et de 2. Je ne suis pas un adepte de la numérologie, mais on doit admettre des coincidences. Le mardi 21 fevrier 2012 a constitué une première pour moi. C'était la deuxième fois que je voyais des F-16 à partir d'un autre avion. Mais c'est la première fois que je me trouvais dans un avion en vol, encadré de près par deux F-16.

Le 21 février 2012, la Défense organisait une journée de présentation des perspectives de recrutement pour la Composante Air. 250 jeunes, âgés de 16 à 24 ans s'étaient inscrits à l'événement. Arrivés en train ou par la route jusqu'à la gare de Louvain, ils ont été conduits en bus militaire jusqu'à la base aérienne de Beeauvechain. Là, ils ont pu, selon un scénario interactif, prendre contact avec la vie militaire, comme s'ils étaient en opération. L'occasion pour eux de voir de près les avions et hélicoptères exposés, mais aussi de poser toutes les questions utiles aux militaires présents sur les différents métiers (pilote, prévisionniste météo, technicien, contrôleur aérien, etc). Pour couronner le tout, un vol en était prévu, sur Agusta, Seaking (RS-03) ou Embraer. C'est l'Embraer ERJ-145 CE-04, piloté par le CO de la 21e Escadrille qui, au cours de 4 sorties, a permis à la plupart de ces jeunes d'apprivoiser la troisième dimension.

Après inscription, les passagers sont rassemblés et emmenés à l'avion. Une fois comptés, l'embarquement est effectué rapidement. Le personnel de bord donne les instructions de sécurité pendant que l'équipage démarre les deux réacteurs. L'avion vit et s'anime. Un dernier cockpit check et l'avion roule jusqu'à l'entrée de la piste 22R. Point fixe, clearance, l'avion s'élance, l'avion décolle, nous sommes en vol. Cap au sud, nous rejoignons l'autoroute E-411. Nous la longeons jusqu'à la Meuse. Aussitôt franchie, nous virons à gauche au-dessus de Loyers. Nous n'avons pas vraiment le temps d'admirer le paysage, car nous sommes rejoints et interceptés par deux F-16 armés. La mission du QRA (Quick Reaction Alert) consiste à pouvoir faire décoller rapidement deux F-16 pour intercepter tout avion suspect ou hostile. Aujourd'hui, c'est nous qui jouons le rôle du plastron. Les F-16 nous ont rejoint rapidement et encadré de près. Le FA-131 se positionne à droite et le FA-94 à gauche. Nous apercevons les refroidisseurs de la centrale de Thiange. Au fil des évolutions, les F-16 se regroupent tantôt à gauche, tantôt à droite. Nous franchissons à nouveau la Meuse à Visé et, toujours escortés par les F-16, nous rejoignons Beauvechain. Sous l'oeil des quatre spotters présents au spotter corner en seuil de piste, les trois avions survolent la base. De la main gauche, les deux pilotes de F-16 poussent la manette des gaz vers l'avant et, de la droite, tirent le manche et cabrent leur machine dans un magnifique break parfaitement synchronisé. Les deux chasseurs qui nous quittent en grondant nous ont accompagné pendant une vingtaine de minutes. L'Embraer quant à lui vire à droite et, après un nouveau circuit, se retrouve en approche finale. Poser impeccable en 22R. Freinage puissant sur les reverse. Back track et retour à notre point de départ.

Allez savoir pourquoi, mais à la descente de l'avion, tout le monde arborait un large sourire. Nul doute que des vocations seront confirmées après une telle expérience.




LDNET - LOGO textes et photos BLANC 200.png

© TEXTE ET PHOTOS LUC DUJARDIN - AVIATION & PHOTOGRAPHIE 2012



REMERCIEMENTS à l'ensemble de l'équipe de COMOPSAIR-IPR pour son accueil et sa toujours aimable assistance ; à l'équipage de l'Embraer ERJ-145 CE-04 et les pilotes des F-16 FA-94 et FA-131 pour ce vol inoubliable ; à Jef Pets (WWW.LUNAK.BE) pour les photos du passage final au-dessus de Beauvechain.