Accueil / Albums / ARTICLES AVIATION / WINGS PARADE 2014 [91]

wings-parade.jpg



Comme chaque année, les élèves pilotes nouvellement promus reçoivent leur ailes, symbole de la réussite de leur formation. Le prestigieux insigne leur est remis par le lieutenant-général aviateur Claude Van de Voorde commandant de la Composante Air. Portées au dessus de la poche gauche de l’uniforme, et bientôt sur le nametag de leur combinaison de vol au sein de leur prochaine unité, les ailes sont la fierté de tout pilote.

Cette année, le Centre de Compétence de la Composante Air (CC Air) honore douze nouveaux pilotes arrivés avec succès au terme de leur passionnante, mais très exigeante formation. Sept d’entre eux on suivi la formation sur jet et se destinent à la chasse. Deux autres ont été formés comme pilotes d’avions de transport et les trois derniers seront désormais des pilotes d’hélicoptère. L’un d’entre eux est un pilote luxembourgeois. Outre les pilotes, la cérémonie est également destinée à féliciter tous les élèves brevetés cette année au terme des diverses formations de longue durée dispensées au sein du CC Air. Outre les pilotes, il y a aussi deux chefs de mission, trois contrôleurs d’interception, deux opérateurs de surveillance aérienne et un météorologue.

Si la remise des ailes est sans nul doute le plus grand jour dans une vie de pilote, ce n’est cependant qu’une étape de la carrière à venir. Elle sanctionne la fin de la formation de base, au cours de laquelle le pilote a appris à voler, et de la phase de spécialisation qui l’a rendu apte à piloter un avion d’armes, de transport ou un hélicoptère. Il reste maintenant à ces nouveaux pilotes de se former au sein des unités, sur le type d’appareil qui deviendra leur outil quotidien et à y acquérir toutes les facettes opérationnelles de leur métier. La prochaine étape importante est l’obtention de la qualification « Combat Ready » qui les rendra pleinement aptes à participer à n’importe quelle mission opérationnelle.

La cérémonie est organisée sous la direction du colonel aviateur Frédéric Givron, chef de corps du CC Air. Le Vice-Premier ministre et Ministre de la Défense Pieter De Crem, le Général de brigade aérienne Didier Rouzet, commandant de la brigade de l’aviation de chasse du commandement des forces aériennes française, ont également assisté à la remise des ailes 2014. Lors de son allocution, le général Van de Voorde a tenu à souligner le rôle prépondérant des familles et de l’entourage des élèves pilotes. C’est grâce à eux que les élèves qui suivent une formation exigeante, loin des proches, sont encouragés et soutenus dans leur effort et accompagnés dans leur travail jusqu’à la réussite. Cette cérémonie est aussi la leur. Ensuite, le général s’est adressé aux nouveaux promus, en anglais, la langue de la famille des aviateurs, pour leur rappeler les valeurs qui font leur qualité et qu’il leur faudra conserver tout au long de leur carrière d’officier.

La promotion 2014 « Baudouin Carpentier de Changy » porte le nom d’un jeune pilote qui a su se distinguer par une action exemplaire au pris du sacrifice suprême. C’est le Général Wilfried « Wif » De Brouwer, ancien chef de corps du 15ème Wing de Transport de Melsbroek et ancien compagnon d’armes de Baudouin Carpentier de Changy sur T-6 au Congo qui prend la parole pour décrire le parcours de ce pilote d’exception. Le lieutenant-aviateur Baudouin Carpentier de Changy est né le 7 avril 1931 et a débuté sa formation de pilote à Gossoncourt en 1954 où il vole sur SV-4. Il passe ensuite sur Harvar à Kamina au Congo, avant de revenir à Coxyde où il reçoit sa formation de pilote de chasse. Il est breveté pilote de la 128e promotion le 2 juin 1955. Sa carrière opérationnelle commence sur Gloster Meteor Mk VIII à la 7e escadrille du 7e Wing de Chasse de jour à Chièvres avant de passer sur Hawker Hunter Mk IV en 1957. En 1960, le Congo belge est de plus en plus perturbé par les troubles qui aboutiront à l’indépendance. En juin de la même année, Baudouin Carpentier de Changy est envoyé au Congo où il intègre un Flight d’appui-feu sur Harvard opérant depuis la base de Kitona. Le 11 juillet 1960, alors que cinq Harvard appuient l’évacuation de réfugiés à Matadi, un des T-6 est touché et le pilote contraint de se poser à proximité de l’aérodrome. Jugeant rapidement la situation, Baudouin Carpentier de Changy se pose lui aussi et évacue le pilote blessé sans que les rebelles ne puissent faire usage de leurs armes. Ce fait d’armes est unique dans l’histoire de la Force aérienne belge. Une semaine plus tard, le 17 juillet, Baudouin Carpentier de Changy, est abattu par des tirs venus du sol lors d’une mission d’escorte d’un hélicoptère. Il survit à l’atterrissage forcé, mais est froidement exécuté alors qu’il quitte son avion. C’est l’action héroïque, l’engagement pour les autres et l’abnégation de Baudouin Carpentier de Changy qui ont guidé le choix du nom de la promotion d’élèves pilotes brevetée aujourd’hui.

Des membres de la famille Carpentier de Changy assistent à la cérémonie et c’est le frère aîné de Baudouin, le Comte Guy Carpentier de Changy qui va féliciter chacun des pilotes ayant reçu ses ailes. Il y a beaucoup d’émotion dans les poignées de mains échangées. L’hommage est encore complété d’un survol par le T-6 Harvard aux couleurs de celui de Baudouin Carpentier de Changy. Il est piloté par Danny Cabooter, un des fondateurs du musée Stampe & Vertongen à Deurne (Anvers). La nouvelle promotion est quant à elle honorée par ses pairs avec le survol par trois hélicoptères A109, trois Marchetti et trois F-16.

A la fin de la cérémonie, les familles sont invitées à découvrir sur le parking les différents types d’appareils avec lesquels volent ou voleront les nouveaux pilotes promus. C’est le moment d’immortaliser l’instant par une photo au pied de l’avion, la famille entourant le jeune pilote. La joie et la fierté se lisent sur les visages.












Something which always brings the attention of everyone on a pilot are the wings on his suit. These wings represent achievement after a tough and long training. We could say so that all the pilots are proud to wear them. The younger ones, who do the flying school, dream and hope for the day they will receive theirs. This year, it was June 25 at Beauvechain, home base of the Competence Center Air (CCA).

In order to give these wings to the graduated ones, a ceremony was directed by the Lieutenant General Aviator and Chief of the Belgian Air Component, Claude Van de Voorde but also by Frédéric Givron, Colonel Aviator and CCA Chief. Important people the Minister of Defence, Pieter de Crem, and the French General Didier Rouzet, took part of it. As well, this last one is the Chief of the French Squadron of Air Day Defence. General Van de Voorde hasn’t forgotten to talk about two important aspects taking part in a pilot’s life: family and friends. Flying studies are tough and it’s essential for the future pilot to be supported by his close relations no matter what happens. Therefore, this day is a way to congratulate the students but also to thank the families for their support. At the end of his talk, Claude Van de Voorde spoke to the graduated students to remind them the values of their quality and the assessment to keep these during their entire career as an officer.

The ceremony was done in regards to all the students who finished this year. Concerning the flying training, the CCA promotes twelve new pilots who succeeded this tough but fervent schooling. Among them, seven have done the jet training and look forward to be hunter pilots. Two others are transportation pilots. Finally, the three last ones will be helicopter pilots. In these new pilots, there is one from Luxembourg. Besides the pilots, there are two mission commanders, three intercepting controllers, two air surveillance operators and one meteorologist.

Even though, it’s only a stage in his career, it’s a big and important day for a pilot. The received wings symbolize the end of the basic schooling in which the pilot has learnt how to fly. It also symbolizes the end of the specialization stage. In this last one, the pilot knows how to pilot different types of aircrafts like armed ones, transportation aircrafts or helicopters. He still has to be trained on the aircraft which will become his work tool but this depends of the unit in which he will be. Once in it, the pilot will acquire all the operational facets required. Finally, once he has the “Combat Ready” qualification, the pilot is seen as full operational and can, at last, participate to all missions.

“Baudouin Carpentier de Changy” is the name of 2014 promotion. He was a young pilot who distinguished himself by an act of bravour in which he died. It’s the General Wilfried “Wif” De Brouwer who talked about him. This last named one was Baudouin Carpentier de Changy comrade-in-arms in Congo on T-6. He was also in charge of the 15th Wing air transport in Melsbroek.

Lieutenant Aviator Baudouin Carpentier de Changy was born April 7 1931. In 1954, he started his flying training in Gossoncourt on SV-4. When he was in Kamina, Congo, he flew on Harvard before coming back in Coxyde to become a fighter pilot. June 2nd 1955, he became a patented pilot in the 128th promotion. In 1957, his operational career started. First, he flew on Gloster Meteor MK VIII for the 7th Squadron of the 7th Fighter Day Wing in Chièvres. After that, he will be on Hawker Hunter Mk IV. Three years later, the Belgian Congo is going through a revolution which will conduct to the independence of the country. In the same year, June 1960, he is sent to Congo to participate at a gunship flight on Harvard from Kitona air base. At the same time that five Harvard are protecting refugees moving to Matadi, one of the T-6 has been shot down and the pilot wounded. The plane landed near the aerodrome. Lieutenant Carpentier de Changy did a quick estimation of the situation then landed too to evacuate the wounded pilot before the rebels begin to pull. This is a noticeable and glorious act that we can’t forget inside the Belgian Air Force. Dejectedly, one week later, his plane is touched by firings coming from the ground while he was escorting a helicopter. He survived to the forced landing but was coldly shot down when he came out. His valiant act, the commitment that he had towards the others and his abnegation lead to the reasons why the year promotion wears this name.

Family members of Lieutenant Aviator Carpentier de Changy were present at the ceremony. Moreover, it is his oldest brother, Lord Guy Carpentier de Changy, who has congratulated each of the pilots when they have received the wings. There were a lot of emotion and many handshakes. The tribute given to this pilot is done by a T-6 Harvard flight with the colors of Baudouin de Carpentier de Changy. The pilot is Danny Cabooter who is one of the founders of Stampe & Vertongen Museum in Deurne (Antwerpen). As for the promotion, three helicopters A109, three Marchetti and three F-16 did a fly.

At the end, all the present ones, family and friends, are invited to see the different aircrafts present on the tarmac and, with which the new pilots fly or will fly. It’s time to celebrate this moment by a picture of the pilot and his family taken near by the plane. We can see joy and happiness on the faces.





DUJARDIN_20140625_EBBE_0868_R.jpg





BREVETÉS « JET » GRADUATES

2 Adjudants aviateurs

1 Sous-Lieutenant aviateur

4 Lieutenants aviateurs


 

BREVETÉS « TRANSPORT »
GRADUATES


1 Adjudant aviateur

1 Lieutenant aviateur


 

BREVETÉS « HELI » GRADUATES

1 Adjudant aviateur

2 Lieutenants aviateurs

CHEFS DE MISSION
MISSION COMMANDERS


2 Lieutenants

METEOROLOGUE
METEOROLOGIST


1 Sous-Lieutenant
 

 

 

CONTROLEURS AERIENS
INTERCEPT CONTROLLERS


1 Adjudant

1 Sous-Lieutenant

1 Lieutenant

 

OPERATEURS RADAR
AIR SURVEILLANCE OPERATORS

1 Sergent

1 Sous-Lieutenant

 


 


 

LDNET - LOGO textes et photos BLANC 200.png
English translation by
Barbara DUFRANE






REMERCIEMENTS À COMOPSAIR-IPR ET PLUS PARTICULIEREMENT À L’ADJUDANT-CHEF PHILIPPE VANHUYCK POUR LA QUALITÉ DE L’ACCUEIL SUR LA BASE DE BEAUVECHAIN.