Accueil / Albums / ARTICLES AVIATION / REMEMBRANCE DAY 2014 [48]

TITRE2_20141011_0068_C.jpg
© TEXTE, TRADUCTION ET PHOTOS BARBARA DUFRANE - AVIATION & PHOTOGRAPHIE 2016

La météo de ce samedi 11 octobre 2014 nous rappelle combien l’été est derrière nous. Le ciel est bas et nuageux mais la pluie ne semble a priori pas être au rendez-vous. Malgré les belles couleurs automnales, la luminosité reste timide. Pourtant, ce samedi se distingue des autres. En effet, c’est en ce jour qu’à lieu la commémoration pour les pilotes décédés en service aérien commandé. La cérémonie se déroule au Mémorial de l’Aviation Militaire, dont le monument se trouve dans le parc du Cinquantenaire.

Arrivée un peu avant l’heure, j’en profite pour faire un petit détour par le hall de la Section Air du Musée royal de l’armée et d’histoire militaire (MRAHM), tout proche. Quelques photos sont prises avant de me rendre au monument. Une grande assemblée est déjà sur place : généraux, anciens pilotes et pilotes, militaires, Cadets de l’Air, les porte-drapeaux des emblèmes des escadrilles actives, les fanions des escadrilles étrangères (dont le célèbre Normandie-Niémen) et les familles. Tous sont là pour participer à la commémoration. L’ambiance est prenante et très émouvante. Devant le monument de l’aéronautique militaire, symbole de l’Espoir, se dresse une immense couronne de fleurs. Celles-ci attendent d’être déposées au moment opportun. Ce mur a été construit afin d’honorer la mémoire des pilotes qui se sont battus pour notre liberté, nos valeurs, notre patrie, au prix de leur vie. C’est à la date du 17 août 2000 que fut posée la première pierre. A peine deux mois plus tard, le 15 octobre précisément, le monument connut son inauguration. Aujourd’hui, plus de 900 noms y sont gravés à tout jamais.

Peu avant le discours, je rencontre l’Adjudant Philippe Van Huyck. Comme c’est la toute première fois que je suis présente à un tel événement, il m’explique le déroulement de la cérémonie dans son ensemble et m’indique l’endroit où me mettre pour être bien placée pour les prises de vues. J’en profite pour faire quelques images en attendant que commence la cérémonie. Pendant que l’organisation se met en place progressivement, on peut apercevoir des visages empreints de tristesse parmi le public. Ce dernier est composé de personnes de tous âges. La musique de la Composante Air se prépare. Les dernières consignes sont données aux Cadets de l’Air, regroupés de part et d’autre des sièges disposés pour l’assemblée. Quelques instants plus tard, le micro se met à grésiller. On annonce que la cérémonie va débuter sous peu. Tout le monde prend place et un silence solennel s’instaure naturellement.

L’ouverture de la commémoration commence par la marche de la Royal Air Force, jouée par la Musique de la Composante Air. Rappelons que les actuelles escadrilles 349 et 350 furent créées pendant la Seconde Guerre mondiale, au sein de la Royal Air Force. Le ciel semble accompagner les notes chargées d’émotions en affichant un gris de plus en plus obscur. Le discours débute sous une pluie fine. Comme si cette dernière exprimait, elle aussi, son respect et sa tristesse. Elle s’intensifie au fur et à mesure de la progression de la cérémonie.

Les parapluies sont sortis. Les manteaux ruissellent d’eau. Le temps est au diapason de l’évènement. Après une brève introduction, c’est le Lieutenant général e.r. Guido Van Hecke, ancien commandant de la Force aérienne et président de la Belgian Air Force Association (BAFA) qui prendra la parole par la suite. L’allocution évoque non seulement le respect dû aux pilotes tombés au combat mais aussi aux pilotes actuellement en service actif. Par ailleurs, une question bien pertinente a été soulevée par le Lieutenant général Van Hecke dans son discours. Est-il prudent de faire une cérémonie militaire à ciel ouvert alors que des menaces terroristes sont d’actualité ? Quoiqu’il en soit, une des réponses que l’on puisse faire à cette interrogation est qu’il est primordial que nous puissions continuer à préserver les valeurs propres à notre démocratie et à notre culture. Valeurs fondamentales qui semblent bien partagées, au vu de la foule présente lors du jubilé. Ne pas faire un tel rendez-vous annuel serait en quelque sorte un reniement du sacrifice fait par ces personnes. La question budgétaire sera également abordée en mettant l’accent sur la qualité du matériel au sein de la Composante Air.

Le discours se termine. Les Cadets de l’Air sont invités à ramasser des gerbes disposée au centre de la couronne et à venir déposer les fleurs au pied du mur du mémorial. Par ce geste, se marque symboliquement le lien entre la jeune génération aéronautique belge avec leurs aînés. C’est aussi l’expression du respect qu’impose le sacrifice de ceux qui ont donné leur vie pour défendre les valeurs de la démocratie avec la conviction de leur engagement. Quelques pas de recul sont faits après le dépôt de la gerbe afin d’effectuer le salut militaire. Une fois le centre de la couronne de fleurs dégarni, ce sont les côtés de celle-ci qui se vident à leur tour, les gerbes étant progressivement déposées sur toute la longueur du monument. L’un après l’autre, sont alors énoncés les noms des héros disparus tandis que le sobre mur du mémorial se fleurit de couleurs. Les noms énumérés sont ceux de pilotes, des noms d’escadrilles ou encore de patrouilles acrobatiques. Maintenant, les civils de l’assistance, membres des familles, se rendent au pied du monument accompagnés par un militaire. Ne faisant pas partie de l’armée, ils inclinent la tête en signe de salut. Parmi les autorités et personnalités présentes, on aura pu reconnaître entre autre le Lieutenant général Claude Van de Voorde, commandant de la Composante Air et le Lieutenant colonel e.r. Jacques "Red" Dewaelheyns, ancien leader de la patrouille acrobatique des Diables Roges, venus eux aussi exprimer leur respect.

La pluie redoublant d’intensité, il est proposé pour les personnes qui le souhaitent de se mettre à l’abri et que leurs ornements seraient de toute façon déposés. Personne ou du moins peu de monde se lève. Une fois toutes les gerbes déposées, l’orateur invite ceux qui le souhaitent à venir apposer leurs fleurs au pied du mémorial. Le public se lève et vient placer celles-ci qui s’ajoutent aux autres sur toute la longueur du mur, le rendant encore plus majestueux.

La date de la prochaine cérémonie de commémoration est déjà fixée et le rendez-vous est pris pour le 17 octobre 2015. L’assistance est ensuite conviée à un drink et une collation dans le grand hall du Musée de l’Air.

Merci à vous, dont le sacrifice assure la pérennité de notre Liberté.

We are Saturday 11th October 2014. The day weather shows us that summer is over even if the temperatures aren’t cold for the season. The sky is quite low but it doesn’t rain for the moment. Because of a shy luminosity, the colours of the trees don’t show their beauty that we usually see during the fall. Moreover, this Saturday isn’t like the others: it is the Remembrance Day for the pilots who died in Commanded Air Service. The ceremonial will take place at the Memorial of the Military Aviation, located in the Cinquantenaire Park.

By the fact I came a little earlier than planned, I walked around the Air and Space exhibition hall. Some pictures are taken inside before going to the meeting point. Majors, retreated pilots and pilots, servicemen, Air Cadets; the standard-bearers of the emblems representing the active squadrons, the pennants of the foreign squadrons (like the famous Normandy-Niémen i.e.) and families. All those people are there to participate at the commemoration. The atmosphere is already fascinating and very moving even so it hasn’t begun yet.

A huge wreath of flowers is arranged in front of the Military Aeronautics Monument, symbol of Hope. These flowers are waiting to be deposited at the appropriate moment. The purpose of the wall construction will be reminded at the beginning of the speech. It wasn’t only done in order to remember the pilots but also to honour them for the battles they led to keep our freedom in safety. They fought for our values and therefore, for our country at the price of their lives. The first stone was put down on August 17th 2000. Less than two months later, it was the unveiling. Nowadays, more than nine hundred names are forever engraved in it.

I met the Warrant Officer Philippe Van Huyck before the speech. For the simple reason that it was my first time to this event, he explained me how things will happen and showed me where to be well situated regarding the shootings. Before the beginning of the ceremony, I took pictures. While the organization is setting up step by step, we can see faces marked by sadness among the audience. There are person of different ages. The Music of the Air Component is getting ready. The Air Cadets receive the last advices. They are on both sides of the seats. A little bite later, the microphone sizzles: the ceremony shall start in a couple of seconds. Everyone take place and a profound silence prevails naturally.

The ceremonial starts. It seems like the sky accompanies the Music by showing a grey getting darker as the minutes go by. The notes have an emotional connotation. A little rain started soon as the speech began. It sounds like it is expressing its respect and its sadness to the dead ones. It will emphasise as the ceremony will move forward.

The umbrellas are opened. Water drops sink on coats. The weather is at the diapason of the event. It is the Lieutenant General Guido Van Hecke i.r., former Commander of the Belgian Air Force, and Chairman of the Belgian Air Force Association (BAFA), who will take a line after a short introduction. The discourse isn’t only about the respect for the pilots who died during a mission but it is also for the active ones. During his talk, he asked a relevant question: “In our time, is it safe to do an open-air military ceremony while terrorist threats are real?” Several answers could be given to that question. Anyway, it seems essential that we protect our values, the ones they fought for and which are appropriated to our culture as to our democracy. Fundamental values which seemed to be present in view of the present crowd. To not do this memorial would be like deny the sacrifice they did for us. Another question will be approached during the speech: the one concerning the financial aspect. The equipment quality will be pointed out inside the Air Component.

The speech is over now. The Air Cadets are invited to deposit the flowers at the wall bottom. It is a way to mark a symbolic link between the youngest and the oldest generation in the Belgian Aeronautics. However, it is also the expression of our respect to the ones who gave their lives to protect our democracy values. Then a few steps are made. Once the flowers are settled down, the air cadet does a military salute. When the center of the flowers crown is emptied, it is the sides which will be taken away as well. Names are pronounced one by one. Those are the names of the people who came to honour the fallen heroes. The sober memorial wall sees itself taking more and more lively colours with the flowers. We hear pilots ‘names, squadrons ‘names or even aerobatics patrols ‘names. From this moment, the civilians and the families ‘members can go in front of the wall with a serviceman. As they are not part of the army, they bow their head. Among all these people, we could recognize the General Claude Van de Voorde, Commander of the Belgian Air Force, and the Lieutenant Colonel i.r. Jacques “Red” Dewaelheyns, former leader of the « Red Devils » aerobatic team. The rain is getting stronger in intensity. A call is made for the people who would like to find a shelter. Their flowers will be deposited anyway. Almost nobody moved despite the weather. After all the flowers of the crown are gone, the speaker invites those who would like to dispose themselves a flower at the bottom of the wall. At that moment, many people got up and walked to the wall to do this final act. The flowers have made this one looked majectic.

Next remembrance day is already taken for next year. It will be on October 17th 2015. By now, the commemoration is over. The audience is invited inside the Air Museum to have a drink and eat something.

Thank you to all of you for the sacrifice which has been done to insure the continuity of our Freedom.


















DUFRANE textes et photos 200.png
English translation by
Barbara DUFRANE



REMERCIEMENTS A COMOPSAIR IPR ET TOUT PARTICULIEREMENT A L’ADJUDANT-CHEF PHILIPPE VAN HUYCK. - ACKNOWLEDGEMENTS TO COMOPSAIR IPR, WITH A SPECIAL THANK YOU TO THE CHIEF WARRANT OFFICER PHILIPPE VAN HUYCK.