Accueil / Albums / VAGABONDAGES / FRONTALIÈRES 57

Un chemin forestier s'enfonce dans les bois. Des blocs de rochers saillants au pied de la côte rendent l'endroit plus sauvage qu'il n'y paraît. Les sombres sapins laissent vite la place à des chênes. La futaie est dense. Au fond de la vallée, une rivière séculaire s'écoule paisiblement. C'est la frontière. Combien de braconniers, combien de contrebandiers ont-il franchi l'eau, la nuit, pour passer leur marchandise de l'autre côté ? Même les murs du vieux moulin ne parleront plus. Les ruines sont muettes. Sur l'autre rive, le village cerné par les prés, semble engourdi de soleil. Photographies d'une après-midi de promenade.


LDNET - LOGO textes et photos BLANC 200.png